ECONOMIE

Startup, seul moyen de réussite au 21è siècle?

Entreprendre, solution réelle ou effet de mode?

Je veux devenir mon propre patron, Je ne veux pas supporter les humeurs de quelqu’un, j’ai le projet du siècle qui va révolutionner le monde.

Je suis un CEO, je ne paie aucune facture!

Ces refrains ces dernières décennies, ont entraîné une pullulation des Start up qui regrettablement disparaissent à la même vitesse qu’elles ont été créée.
Malheureusement peu réalisent que Je suis un CEO où mon propre patron ne paie aucune facture. Donc arrêtons de ne nous leurrer la face. Il faut toujours commencer quelque part.  Et adopter l’attitude d’un apprenant reste une bonne base pour toute construction pérenne.
Il ne faut pas également oublier que d’un bon employé sort un bon employeur plus tard. Pour cela le fait de commencer au bas de l’échelle, gravir les échelons permettrait de s’équiper tout au long du processus.

Entreprendre, une solution réelle ou un effet de mode!


Loin de chercher à décourager les candidats à la création d’entreprise, il est au contraire important qu’ils sachent ce qui fait vraiment le succès d’un projet. Seul ce type de discours qui crève l’abcès et ayant l’air un peu revêche permettra de distinguer les entrepreneurs passionnés des entrepreneurs suiveurs (effet de mode). Ceci permettra également d’arrêter de galvauder abusivement le nom entrepreneur et de désaturer l’atmosphère afin de libérer l’espace pour permettre aux passionnés de pérenniser l’élan entrepreneurial actuel.

Que l’on crée une PME ou une start-up, on devient entrepreneur. Et être entrepreneur est un métier en soi qui s’apprend en grande partie sur le terrain, comme un chef cuisinier, un médecin, un coiffeur ou un mécanicien qui vont devoir pratiquer pour progresser. Les connaissances théoriques seules et l’euphorie de créer ne suffisent jamais.

La joie, la ferveur d’ouverture d’une entreprise c’est comme la cérémonie de mariage, oui c’est un grand pas et un bon début. Mais il n’y a pas encore de quoi pavoiser car le réel exploit c’est la faire fonctionner et la pérenniser.

Ton entreprise doit te nourrir, combler tes besoins, sinon elle reste juste une partie de hobby et non un business.

Il est important de savoir que tous les métiers ont un rôle à jouer dans la chaîne de développement d’un pays. Une nation a autant besoin du public que du privé.
Que tu sois employé ou employeur, tâches de faire excellemment ton travail afin de contribuer brillamment au développement de ton pays.

1000 Fcfa d’un client vaut mieux qu’un 10.000 Fcfa d’investisseur!

Pour les entrepreneurs passionnés, travaillez vos produits, focalisez-vous sur votre marché et non sur l’écosystème entrepreneurial. Certes, elle est grande, cette tentation de chercher à se faire connaître par le biais des innombrables concours de start-up organisés tous les jours.

Mais la brûlante question est, qu’est ce qui me nourrit? Les investisseurs ou les clients?

Quelqu’un disait je préfère un 1000f d’un client qu’un 10.000f d’un investisseur. De cet fait il est préférable et surtout bénéfique de communiquer vers vos clients et partenaires potentiels.
Avec parcimonie on dira qu’il est évident que tout le monde n’est pas appelé à entreprendre. Cependant tout le monde peut servir, contribuer au développement de son pays à sa manière!

La question cruciale, comment apporter ma part à l’édifice tout en me réalisant et m’épanouissant dans le processus, car toute profession compte!!

 

Afficher plus

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer