A LA UNEACTU BÉNINECONOMIEMONDE

Info: Le point sur le coronavirus dans le monde : multiplication des mesures de confinement et fermetures de frontières

Le monde s’isole chaque jour un peu plus. Et pour cause, l’épidémie due au nouveau coronavirus a fait plus de 2 000 morts en Europe, et 6 420 dans le monde. Plus de 166 470 cas d’infection étaient dénombrés, dimanche 15 mars, dans 141 pays.

La Chine reste le pays ayant enregistré le plus grand nombre de décès (3 199). Mais c’est à présent en Europe que l’épidémie progresse rapidement, avec 2 291 décès. Simultanément, les confinements de populations et les fermetures de frontières se multiplient pour tenter de contenir l’expansion de la maladie.

  • Le monde se barricade

Selon l’Organisation mondiale de la santé (OMS), l’Europe est maintenant « l’épicentre » de la maladie. L’Italie, le pays le plus touché en Europe, a enregistré 368 nouveaux décès liés au coronavirus en vingt-quatre heures, un record, ce qui porte le nombre des morts à 1 809 pour 24 747 cas.

Deuxième pays européen le plus touché, l’Espagne a décidé une quarantaine quasi totale et décrété l’état d’alerte pour quinze jours. Une situation de confinement qui vise également les Libanais. Les habitants de sept Etats du Venezuela, dont Caracas, sont aussi confinés chez eux à partir de lundi.

La France, au « stade 3 » de l’épidémie (circulation active du virus sur l’ensemble du territoire), a fermé ses restaurants, bars, discothèques, musées et cinémas. Ecoles, universités et tribunaux seront clos dès lundi. Les Pays-Bas et le Luxembourg ont également ordonné dimanche la fermeture des lieux et des commerces accueillant du public et l’Irlande celle des pubs.

Le maire de New York a décidé la fermeture des bars et des restaurants de sa ville sauf pour la vente à emporter, après avoir annoncé la fermeture des écoles. A Los Angeles, ce sont les bars et les boîtes de nuit qui seront à l’arrêt.

L’Autriche a renforcé ses restrictions : elle interdit les rassemblements de plus de cinq personnes et limite les déplacements au strict nécessaire.

La Turquie a mis en quarantaine des milliers de pèlerins revenant d’Arabie saoudite après un test positif sur l’un d’eux.

Le premier ministre algérien, Abdelaziz Djerad, a ordonné la suspension temporaire de toutes les liaisons aériennes et maritimes entre l’Algérie et la France à partir de mardi.

De nombreux pays cherchent à se protéger en s’isolant toujours plus, jusqu’à l’intérieur de l’Union européenne. L’état d’urgence a notamment été décrété en Serbie, qui ferme ses frontières aux étrangers et déploie l’armée.

L’Estonie, la Lituanie, l’Equateur, la Colombie et l’Argentine ferment à partir de lundi leurs frontières aux étrangers, quand le Guatemala se ferme uniquement aux ressortissants européens. La Lettonie a pris des mesures de restriction.

Haïti a annoncé la fermeture de sa frontière avec la République dominicaine à partir de mardi et la suspension du trafic aérien avec l’Europe et l’Amérique latine.

Le Maroc a suspendu dimanche tous les vols internationaux « jusqu’à nouvel ordre ».

Aux Philippines, les policiers ont bloqué les accès routiers à la capitale. Les vols intérieurs au départ et à destination de Manille sont annulés. En Bolivie, ont été décidées la suspension jusqu’à la fin de mars des vols directs avec l’Europe et l’interdiction d’entrée sur le territoire pour les voyageurs venant des pays les plus touchés. A-t-on eu sur le monde.

  • Un nouveau foyer lié à une église en Corée du Sud

Un nouveau foyer de contamination au coronavirus lié à une Eglise est apparu en Corée du Sud, ont annoncé lundi les autorités qui ont fait état de 46 cas au sein de cette congrégation. L’Église de Grace River Church de Seongnam, située à une vingtaine de kilomètres au sud de Séoul, a fermé ses portes dimanche après qu’un tiers de ses 135 fidèles ont été testés positifs au Covid-19, notamment le pasteur et son épouse. Cette congrégation religieuse a continué à célébrer des messes en dépit des appels du gouvernement à éviter tout rassemblement public.

La marine américaine a annoncé son premier cas de coronavirus à bord d’un de ses bâtiments, un marin testé positif, mais ce résultat doit encore être confirmé par les autorités de santé.

  • Une crise sanitaire et économique

La Réserve fédérale américaine (Fed) a brutalement abaissé ses taux d’intérêt à zéro dimanche, tout en participant à une action mondiale concertée des banques centrales pour s’assurer que le monde ne manquerait pas de liquidités lundi. Et ce, alors que les conséquences économiques du coronavirus s’annoncent de plus en plus catastrophiques.

La Chine a ainsi fait état lundi du premier recul de sa production industrielle en près de trente ans et d’un effondrement des ventes de détail.

La Russie a annoncé lundi une série de mesures pour soutenir l’économie et lutter contre la propagation du nouveau coronavirus, débloquant des fonds et appelant les entreprises à davantage de responsabilité. « Le gouvernement peut utiliser une réserve de 300 milliards de roubles [3,6 milliards d’euros au taux actuel] dans le budget de cette année » pour faire face aux « dépenses prioritaires » et « soutenir les industries et les citoyens », a déclaré le premier ministre russe, Mikhaïl Michoustine, lors d’une réunion ministérielle télévisée.

L’Union européenne anticipe une récession sur 2020, a indiqué lundi le commissaire européen chargé du marché intérieur, Thierry Breton ,sur BFM Business, sans la chiffrer mais en prévoyant un impact global de la crise du coronavirus sur la croissance européenne « de 2 à 2,5 % »« Avant la crise, on était aux alentours de 1,4 % » de prévision de croissance « sur l’ensemble du continent ».

Le no 1 mondial du tourisme, l’allemand TUI, a suspendu la majeure partie de ses activités comme les voyages à forfait et les croisières. A Las Vegas, le groupe MGM a fermé ses treize hôtels et casinos.

Le groupe français de pneumatiques Michelin a décidé d’interrompre la production de ses usines pendant une semaine en Espagne, en France et en Italie, a annoncé lundi matin un porte-parole. Il s’agit de respecter « les mesures d’hygiène et de confinement mises en place dans ces pays », a expliqué ce porte-parole, précisant que cette décision était pour l’instant valable « jusqu’à dimanche 22 mars ».

  • Le secteur aérien dans la tourmente

Le groupe Air France-KLM va réduire son activité « de manière très significative » entre 70 % et 90 % lors des deux prochains mois au moins, en raison des restrictions de déplacement et de la demande en baisse consécutives à la propagation du coronavirus, selon un communiqué lundi.

IAG, maison mère de British Airways, a annoncé lundi prévoir une réduction de sa capacité de vols d’« au moins 75 % » en avril et mai, sa rivale easyJet prévenant que la crise due au coronavirus pourrait entraîner « le maintien au sol de la majorité de ses avions »« Il n’est pas sûr que les compagnies européennes (…) survivront à ce qui pourrait se révéler un gel à long terme des voyages », insiste easyJet dans son communiqué, enjoignant aux autorités de mettre en place des mesures d’urgence pour aider l’industrie.

Tags
Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer