A LA UNE

Info: Après la Chine, c’est le tour de l’Europe, Donald Trump

Le partenariat déséquilibré entre l’UE et les Etats-Unis fait réagit Trump. « Je voulais attendre d’en avoir fini avec la Chine. Je ne voulais pas m’occuper de la Chine et de l’Europe en même temps »

L’administration américaine a enregistré avec l’Europe un déficit de 138 milliards d’euros en 2018 alors qu’elle représente le premier partenaire commercial de l’Union. Le président américain penche ainsi sur la balance américaine.

Pour le milliardaire de la maison blanche, le cas de l’Europe sera examiné dès qu’il aura fini les discussions avec la Chine. « Je voulais attendre d’en avoir fini avec la Chine. Je ne voulais pas m’occuper de la Chine et de l’Europe en même temps », a affirmé le président américain.

Du côté de l’Europe, on se montre plutôt rassurant en indiquant que des discussions sont toujours en cours dans le but d’aboutir à un accord. Des rencontres seraient déjà programmées et ce dès la semaine prochaine pour faire le point.

Les précisions de la présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen ressortent qu’un accord commercial pourrait intervenir entre les deux pays dans les domaines de la technologie et de l’Energie.

Les menaces interviennent après plusieurs mois de conflit sur le plan commercial.

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer