A LA UNEAFRIQUE

Info: L’Eco mise à nue, le Nigéria et le Ghana désavouent Macron et Ouattara

La rencontre du jeudi 16 janvier 2020 entre les pays africains qui a eu lieu à Abuja au Nigéria a permit de savoir les réticences par rapport à ce projet de l’eco adopté par les huit pays francophones d’Afrique de l’Ouest.

Le Nigeria, le Ghana, le Liberia, la Sierra Leone, la Gambie ainsi que la Guinée (Conakry) pensent que la décision relative au remplacement du Franc CFA par l’Eco est plutôt unilatérale et ne prône pas l’esprit de la monnaie unique que soutient la Communauté économique des Etats d’Afrique de l’Ouest (Cédéao). Ils précisent à l’occasion que dans un futur très proche, les présidents de ces pays se réuniront pour annoncer leur adhésion ou non à l’Eco.

Le Ghana a profité de l’occasion pour marquer son opposition à l’option de la parité fixe de l’eco avec l’euro, qui est maintenue. Il a invité à renoncer à l’arrimage de la nouvelle monnaie africaine à l’Euro. L’autre poids lourd de la région ouest-africaine qui s’est montré très critique dès les débuts de l’aventure est le Nigéria.

“Les Autorités de ce pays ne ratent aucune occasion pour marteler que les pays de cet espace sous régional n’étaient prêts à une quelconque union monétaire. La ministre nigériane des Finances, Zainab Shamsuna Ahmed estime que les critères pour atteindre cet objetif sont multiples.”

“Il s’agit entre autre d’avoir un déficit budgétaire n’excédant pas 3% et une inflation à moins de 10% et une dette inférieure à 70% du PIB. Notons que rares sont ces pays qui répondent à ces différents critères dans la sous-région ouest-africaine.”

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer