A LA UNEACTU BÉNINPOLITIQUE

Nigeria/ Politique : Fermerture des frontière, une patrouille conjointe pour la lutte contre la contrebande

Une patrouille conjointe entre le Nigéria et chacun de ses voisins pourrait voir le jour pour lutter contre les produits qui traversent frauduleusement les frontières.
La réunion tripartite qui a démarré ce jeudi à Abuja au siège de la Communauté économique des Etas d’Afrique de l’Ouest (Cédéao), entre le Niger, le Bénin et le Nigéria laisse présager d’une solution pour la réouverture des frontières Nigérianes. Même si grande chose n’a filtré de cette rencontre, d’après le ministre des affaires étrangères Nigérian, Geoffrey Onyeama, les solutions issues de cette réunion ne garantissent pas une réouverture des frontière dans l’immédiat a-t-il prévenu.
Selon nos informations, au cours de la rencontre qui s’est déroulée sous le contrôle des responsables de la CEDEAO, les trois parties ont émis l’idée de la mise en place d’une patrouille conjointe pour lutter particulièrement contre la contrebande du riz et de l’essence. Pour le moment aucune décision définitive n’est encore retenue. Les trois parties se retrouveront encore le 25 novembre prochain toujours sous supervision des émissaires de la CEDEAO.
Un membre de la délégation du Nigeria a indiqué que ce comité devrait « se tenir tant que cette situation de fermeture partielle des frontières au Nigeria durera ».
A la sortie de la rencontre, le Ministre Nigérian des affaires étrangères, Geoffrey Onyeama a exprimé sa satisfaction pour l’entame des échanges et espère une issue favorable. Son homologue du Bénin, Aurélien Agbenonci quant à lui n’a pas fait de déclaration.
Il faut souligner que la délégation ministérielle béninoise conduite par le ministre des Affaires étrangères, Aurélien Agbénonci est composée de 4 ministres.
Outre le ministre des Affaires étrangères, il y a le ministre de l’économie et des finances Romuald Wadagni, le ministre de l’intérieur et de la sécurité publique Sacca Lafia et celui en charge de l’industrie et du commerce Shadiya Assouman, ceux de l’Intérieur, du Commerce et de la promotion du secteur privé représente le Niger.
Les ministres du Bénin et du Niger sont accompagnés respectivement par une douzaine de conseillers, de diplomates et de hauts fonctionnaires.

Tags
Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer