Un mois avant une crise cardiaque votre corps vous avertira avec 9 symptômes

Plusieurs personnes sont menacées par un infarctus. La crise cardiaque ou infarctus du myocarde est liée à l’obstruction d’une artère alimentant l’organe vital en oxygène pouvant engendrer la nécrose (mort) du tissu musculaire cardiaque. Si la crise cardiaque peut surgir en l’absence de troubles cardiovasculaires, il existe des signes avant-coureurs permettant de l’anticiper.

Tabagisme, obésité, hypertension, autant de facteurs qui peuvent augmenter le risque de crise cardiaque. Afin de le prévenir, il est essentiel de connaitre les signes avant-coureurs précoces d’une crise cardiaque.

Quels sont les signes à connaître ?
Nous avons souvent tendance à croire que le signe précurseur d’une crise cardiaque est une douleur au thorax. En 2003, les conclusions de l’étude menée sur 515 femmes l’ayant subi, lèvent le voile sur les symptômes de l’infarctus. Certains d’entre eux peuvent paraître anodins mais ils peuvent présager la survenue de cet événement mortel. Avant la survenue de cette crise, les victimes se sont plaints d’une fatigue inhabituelle, de troubles du sommeil et d’anxiété. Près de 80% des femmes ont déclaré avoir eu au moins un symptôme un mois avant leur crise cardiaque. Voici les neuf signes avant-coureurs de l’infarctus :

1- Fatigue inhabituelle pendant plusieurs jours

2- Troubles du sommeil accentué

3- Anxiété

4- Étourdissements

5- Gaz et ballonnements

6- Nausées ou vomissements

7- Essoufflement

8- Sueurs

9- Douleur en haut du dos, à l’épaule ou à la gorge

10- Douleur allant vers la nuque et la mâchoire pouvant aller jusqu’au dos et le bras gauche

11- Inconfort à la poitrine

Si vous présentez un ou plusieurs de ces symptômes, il est impératif de consulter votre médecin traitant.

Quels sont les causes
L’arrêt cardiaque est différent de la crise cardiaque. Cette dernière est provoquée par un problème circulatoire dû au blocage d’un vaisseau alimentant le cœur en sang. Même si la crise cardiaque peut survenir de manière soudaine et inexpliquée, il peut être la résultante d’une mauvaise hygiène de vie. Les personnes souffrant d’obésité, de diabète et d’hypercholestérolémie sont plus susceptibles de contracter des maladies cardiovasculaires et s’exposent au risque d’infarctus du myocarde. Mauvaises habitudes alimentaires, stress, sédentarité, consommation d’alcool et de tabac, autant de facteurs pouvant compromettre la santé cardiovasculaire.

Par ailleurs, l’arrêt cardiaque se manifeste lorsque le cœur cesse de battre alors que dans une crise cardiaque le cœur continue à battre même si son approvisionnement en sang est perturbé.

Prévention

Pour prévenir une crise cardiaque, il est essentiel d’instaurer des habitudes préventives pour éliminer les facteurs de risque. Il est important de vérifier régulièrement l’état de son cœur auprès d’un spécialiste. Pour réduire les risques liés aux maladies cardiovasculaires, il est essentiel de :

– Pratiquer une activité physique : bouger permet au corps de se maintenir en mouvement et de stimuler son activité cardiaque

– Eviter le tabagisme : Arrêter de fumer réduit les risques de développer des maladies cardio-vasculaires ou de subir un infarctus

– Avoir une alimentation équilibrée : Une alimentation riche en graisses, en sucre ou en sel peut constituer un terreau fertile pour les maladies cardio-vasculaires. Privilégier les légumes, les fruits et les viandes maigres sont des habitudes judicieuses pour préserver sa santé au quotidien.

Santeplusmag.com

Articles similaires

Monde/ Santé : Journée mondiale de lutte contre le paludisme 2019, « Zéro palu ! Je m’engage » Le 25 avril est pour l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) la journée mondiale de la lutte contre le paludisme. Créée en 2001 la journée africaine...
Juventus/ Sport: Cristiano Ronaldo, les premiers symptômes de la vieillesse Le portugais a brillé par son absence ce mercredi 14 août 2019, à l’entrainement de la Vieille Dame. Selon les explications de son club, l’attaquant e...
Bénin – Santé sexuelle : le 1er forum de partages de bonnes pratiques ouvert à Cotonou Le représentant du ministre béninois de la Santé, Robert Franck Zannou, a procédé le 03 décembre 2018 à Cotonou, à l’ouverture du premier Forum franco...
Une avancée majeure dans le traitement des maladies cardiovasculaires Un prototype de cœur humain imprimé en 3D à partir de tissus humains et avec des vaisseaux. Une avancée “majeure” dans le traitement des maladies card...
Bénin – Santé : le rire comme une thérapie   Le rire est une marque de sentiment de gaieté par un mouvement de la bouche. Une bonne blague, une scène comique et il n’en faut pas plus po...
RDC/FIÈVRE EBOLA : UNE SOUCHE DIFFÉRENTE L’épidémie de fièvre hémorragique Ebola est loin d’être éradiquée dans les provinces du Nord-Kivu et de l’Ituri où elle a déjà causé 702 décès en neuf...