A LA UNEPOLITIQUESOCIETE

Cameroun/ Politique : Les milices séparatistes mettent l’autorité de l’État à rude épreuve

L’indépendance de l’Ambazonie a poussé les milices qui opèrent dans les régions anglophones à bâtir un véritable système parallèle qu’ils cherchent à imposer par la violence. Les autorités, pour règlementer cette situation sollicitent le soutien du peuple, mais cet appel est sans effet tant que règne un climat de suspicion généralisée.

Place des fêtes de Bamenda, le 22 août. La tribune officielle, revêtue de ses plus beaux apparats, accueille le gratin politique de la région du Nord-Ouest. Les autorités administratives de la ville et les forces vives du département de la Mezam sont toutes aux premières loges de la cérémonie pour accueillir le nouveau préfet de cette unité territoriale.

Les dispositions protocolaires s’enchaînent rapidement et, très vite, « Nous attendons de vous que vous reconstruisiez la confiance entre l’administration, les forces de l’ordre et la population, ceci en étant proche de cette dernière » affirme le gouverneur de la région du Nord-Ouest, Adolphe Lele LAfrique, qui recommande à Emile Simon Mooh, l’administrateur entrant.

Seul hic, la population à laquelle fait allusion le gouverneur a été tenue à l’écart de la cérémonie, et c’est à plusieurs mètres de là que quelques rares individus captent les échos de son discours. La tribune officielle présente des dizaines de places vides, signe des restrictions d’accès mises en place.

Tags
Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer