A LA UNEACTU BÉNINPOLITIQUESOCIETE

Bénin/ Nigéria: Fermeture des frontières, le silence du gouvernement et du parlement béninois dénoncé par Houngbédji

Au cours de l’édition 2019 de l’université de vacances du parti du renouveau démocratique (PRD) qui a démarré ce samedi 28 septembre à Porto-Novo, Adrien Houngbédji, président du PRD s’est prononcé sur la situation socio-politique du pays notamment la fermeture des frontières Bénin-Nigéria.

Les travaux de l’université de vacances du parti du renouveau démocratique (PRD) de cette année, a démarré ce samedi 28 septembre 2019 à Porto-Novo. A cette occasion, le président du parti, Adrien Houngbédji dans son discours, s’est prononcé sur le sujet de la fermeture des frontières nigérianes.

Selon l’ancien président de l’Assemblée nationale, les impacts négatifs de la fermeture des frontières entre le Bénin et le Nigéria est un secret de polichinelle pour tous. Et il ne faudrait pas se voiler la face sur le fait que «depuis un mois, des véhicules gros porteurs sont stationnés à Kraké». Un problème sur lequel les béninois s’interrogent. C’«est un drame aux dimensions et aux conséquences incalculables», a-t-il affirmé.

A cet effet, Adrien Houngbédji dénonce et condamne le silence du gouvernement béninois et du Parlement sur la question de la fermeture des frontières béninoises avec le grand voisin, le Nigéria. «Le gouvernement devrait communiquer pour éclairer l’opinion: il ne fait pas. l’Assemblée nationale devrait interpeler le gouvernement en question d’actualité: elle ne le fait pas, laissant le champ libre aux réseaux sociaux et aux fake news pour intoxiquer l’opinion», a-t-il souligné.

Il invite les dirigeants nigérians et ceux du Bénin à s’assoir autour d’une table «redonner du sens à l’esprit de fraternité et de solidarité».

Florentin TONAVOH

Tags
Afficher plus

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer