Xénophobie en Afrique du Sud: Les premiers nigérians rapatriés

Les premiers nigérians rapatriés « je suis heureux de rentrer, même sans rien. Regardez comment je suis habillé, je n’ai que ça. Mais je rentre avec ma vie. »

Orifice News

Un premier vol décolle de l’aéroport de Johannesburg dans la journée du mercredi 11 septembre 2019, avec à son bord quelque 300 ressortissants nigérians qui ont souhaité  rentrer, sur les 600 personnes qui se sont signalés. Ce premier rapatriement a pris plusieurs heures de retard, certains passagers possédant des passeports expirés.

Les autorités ont décidé cette semaine de rapatrier leurs compatriotes après les violences xénophobes en Afrique du sud. Un avion de la compagnie Air Peace, affrété par un riche homme d’affaires nigérian, permet aux volontaires de rentrer gratuitement, suite à la nouvelle vague de violences xénophobes en Afrique du Sud. Les attaques ont fait 12 morts et plus de 420 personnes arrêtées depuis la semaine dernière. Même si aucun Nigérian n’a été tué, beaucoup ont perdu leurs commerces, et souhaitent tourner la page.

Nicolas a lui aussi pris la décision de rentrer, après que son garage a été la cible d’attaques par des Sud-Africains : « Non, je ne vais pas bien. J’étais un homme dynamique, l’Afrique du Sud a fait de moi un homme qui ne fait plus rien, qui n’a plus rien. J’ai perdu mes voitures, mon magasin, mon équipement, j’ai tout perdu ! Pourtant ici, en Afrique du Sud, les étrangers participent à la vitalité de l’économie ! »

                Ecole Supérieure Faucon

Joy ne voyage qu’avec un simple sac alors qu’elle s’apprête à repartir au Nigeria : « Ce n’est pas bien, c’est vraiment injuste. Je suis en colère, vraiment. Pourquoi l’Afrique du Sud nous traite comme ça, ce n’est pas normal ! D’Africains à Africains… Pourquoi ? On veut rentrer chez nous maintenant. »

La frustration se mélange au soulagement d’avoir une opportunité de rentrer. Joseph n’a pas longtemps hésité avant d’abandonner sa vie construite ici, depuis 6 ans : « On a des sentiments mitigés. D’un côté on est tristes d’avoir tout perdu. Après tout ce que mon pays a fait pour l’Afrique du Sud pour les aider à lutter contre l’apartheid…Mais voilà comment ils nous remercient. Mais d’un autre côté, je suis heureux de rentrer, même sans rien. Regardez comment je suis habillé, je n’ai que ça. Mais je rentre avec ma vie. »

Les attaques ont également provoqué des représailles contre des entreprises sud-africaines au Nigeria et la fermeture temporaire des missions diplomatiques sud-africaines à Lagos et à Abuja.

Florentin TONAVOH

Articles similaires

Bénin/ Politique : Les raisons de sa démission, Abraham Zinzindohoué Abraham Zinzindohoué, désormais ex-député de la 8 ème législature, joint au téléphone, livre les raisons les raisons de sa démission du parlement ce 0...
BENIN-SOCIETE : LE NON-RESPECT DES COULOIRS DE CIRCULATION / A QUI LA FAUTE ? Le non-respect des règles régissant la circulation des engins dans les couloirs convenables dans la ville de Cotonou ainsi que dans les cités de l’Atl...
CAN Egypte 2019 / Le programme des quarts de finale Le tableau des quarts de finale : Mercredi 10 juillet Sénégal – Bénin (17h heure du Bénin, 16h TU) - Stade du 30 Juin (Le Caire) Nigeria – Afri...
Bénin-GSM: Mtn rassure la population MTN Bénin rassure la population et ses partenaires que les transactions ne subiront aucune suspension comme l'avait dit l'Asmaret. L’association de...
Congo/ Santé : Deux traitements prometteurs pour les patients atteints d’Ebola Les autorités sanitaires américaines ont annoncé ce lundi 12 août 2019 dans le cadre d'un essai clinique mené en République Démocratique du Congo, deu...
Monde/ Washington : Spectaculaires inondations après des pluies torrentielles Washington a été frappé par des pluies torrentielles hier lundi. Ces pluies ont provoqué des crues éclair. Des rues transformées en rivière, des st...