A LA UNECULTUREJEUNESSEMONDEPOLITIQUESOCIETE

Monde/ Amérique du sud : Incendies en Amazonie

Au Brésil ces dernières 48 heures la situation s’est aggravé en Amazonie. L’Institut National de Recherche Spatiale (INPE) a décompté 2 500 nouveaux départs de feu. Une partie est touchée par des incendies gigantesques depuis près de 3 semaines.  

Les feux de forêt qui se propagent rapidement en Amazonie ont des répercussions internationales. L’ONU a vivement interpellé le président brésilien et Emmanuel Macron a demandé à ce que le sujet soit discuté lors du G7

Emmanuel Macron a son inquiétude dans un tweet : “Notre maison brûle. Littéralement l’Amazonie, le poumon de notre planète qui produit 20 % de notre oxygène, est en feu. C’est une crise internationale. Membres du G7, rendez-vous dans deux jours pour parler de cette urgence”.

Bolsonaro, un climato-sceptique, a accusé jeudi Emmanuel Macron d’avoir “une mentalité colonialiste”, après que ce dernier a donné rendez-vous aux membres du G7 pour “parler de l’urgence” des feux en Amazonie à Biarritz ce week-end.

“Le gouvernement brésilien reste ouvert au dialogue, sur la base de faits objectifs et du respect mutuel”, a écrit le président d’extrême droite. “La suggestion du président français selon laquelle les affaires amazoniennes soient discutées au sommet du G7 sans la participation de la région évoque une mentalité colonialiste dépassée au 21e siècle”.

“En pleine crise climatique mondiale, nous ne pouvons accepter davantage de dégâts sur une source majeure d’oxygène et de biodiversité”, a écrit Antonio Guterres, réclamant que l’Amazonie soit “protégée”.

“En pleine crise climatique mondiale, nous ne pouvons accepter davantage de dégâts sur une source majeure d’oxygène et de biodiversité”, a écrit Antonio Guterres, réclamant que l’Amazonie soit “protégée”.

 L’ancienne ministre et militante écologiste brésilienne Marina Silva estime que la situation est “hors de contrôle” et pointe la “négligence” du président brésilien.

Chefiatou SANNY

Tags
Afficher plus

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer