Huawei officialise HarmonyOS, son alternative à Android

Attendu depuis plusieurs mois, Harmony OS a enfin été officialisé par Huawei. Le constructeur chinois a profité de sa conférence développeur (HDC pour Huawei Developer Conference) pour présenter son OS maison capable de remplacer Android sur l’ensemble de ses appareils.

Développement accéléré

Première confirmation, il a bien été baptisé Harmony OS (HongMengOS en Chine) et non Ark OS comme ce fut un temps évoqué. Un nom qui ne doit rien au hasard, puisque la marque entend « apporter davantage d’harmonie au monde », a expliqué Richard Yu, le directeur exécutif de Huawei. Soupçonné d’espionnage au profit de la Chine et placé sur liste noire par les États-Unis, le constructeur avait accéléré le développement de son système d’exploitation ces derniers mois.

Open source

Basé sur un micronoyau, HarmonyOS se rapproche plus de Fuschia OS de Google que d’Android. Le système open source de Huawei est d’ailleurs présenté comme « complètement différent d’iOS et d’Android », mais c’est bien ce dernier qui est ciblé.

Le système d’exploitation de Huawei n’est pas uniquement destiné aux produits mobiles, mais à l’ensemble des appareils connectés de la marque. Ainsi, HarmonyOS est compatible avec les smartphones, ordinateurs, enceintes connectées, téléviseurs, voitures et toutes sortes d’objets connectés.

Destiné à des « appareils intelligents »

Huawei annonce qu’il sera d’abord destiné à des « appareils intelligents » tels que les montres, téléviseurs (smart screens) ou dans les voitures (en tant que système embarqué). L’objectif est de proposer « une expérience utilisateur cohérente sur tous les périphériques et scénarios ».

Avec cette annonce, l’ambitieux géant chinois confirme sa volonté de prendre le virage de l’Internet des objets connectés.

Pas encore sur les smartphones…

« Nous avions besoin d’un système d’exploitation qui supporte tous les scénarios, qui puisse être utilisé sur une large gamme d’appareils et de plates-formes, et qui puisse répondre à la demande des consommateurs en raison de sa faible latence et de sa forte sécurité », indique le PDG du groupe.

Pour autant, HarmonyOS n’est pas encore prévu sur les smartphones du numéro deux mondial du secteur. En effet, Huawei continuera de donner la priorité à Android de Google pour ses appareils mobiles.

…sur lesquels Huawei privilégie toujours utiliser Android

Le fabricant attend depuis le début de l’été l’accord des autorités américaines pour récupérer sa licence Android alors que le sursis de trois mois accordé par Washington doit prendre fin la semaine prochaine. Huawei compte toujours proposer l’OS de Google sur ses prochains smartphones, mais les tensions avec les États-Unis pourraient le pousser à le remplacer par son système maison. « Si nous ne pouvons plus l’utiliser [Android], nous pourrons passer toutes nos applis sur HarmonyOS », a confirmé Richard Yu.

Plus rapide que les systèmes de Google et Apple ?

Outre les questions politiques, reste également à savoir qu’elles seront les performances proposées par ce nouveau système. La marque se veut rassurante et Ren Zhengfei, fondateur de Huawei, avait indiqué que HarmonyOS était probablement plus rapide que le système de Google et macOS d’Apple.

Néanmoins, le choix d’opter pour une architecture micronoyau – qui offre une plus grande flexibilité – pourrait se faire au détriment des performances. Un élément important notamment sur les smartphones et qui pourrait expliquer la décision du géant chinois de continuer à privilégier Android.

Pas avant 2020

Le premier produit fonctionnant sous HarmonyOS vient d’être annoncé. Il prend le nom de Honor Vision, décliné en une mouture Pro. L’appareil sous le nouveau système d’exploitation est pour l’heure destiné au marché chinois où il sera disponible avant la fin de la semaine.

Toujours dans son pays d’origine, le fabricant pourrait lancer un premier smartphone sous HongMengOS avant la fin de l’année. À l’échelle internationale, il faudra sans doute attendre 2020 pour découvrir le système d’exploitation de Huawei.

Articles similaires

BENIN – L’ARCEP annonce une nouvelle hausse des prix de la connexion internet De nouvelles grilles tarifaires applicables prochainement par les réseaux GSM. Ainsi en a décidé l’Autorité de régulation des communications électroni...
Monde/ Numérique : Kossi Amessinou nommé directeur régional pour l’Afrique de l’Ouest d’African ICT foundation L’ancien directeur du ministère du plan et du développement du Bénin a été nominé au poste de directeur régional pour l’Afrique de l’ouest d’african I...
Préparez-vous : les nouvelles icônes de Microsoft Office arrivent Sur macOS et iOS, les nouvelles icônes de Microsoft Office sont disponibles depuis quelques heures. Sur Windows et Android, on imagine que ça ne devra...
La société Apple lance sa carte bancaire pour le mois d’août En mars dernier, lors de la conférence Apple dédiée aux services, le constructeur américain a annoncé une nouveauté inattendue : une nouvelle carte de...
Bénin/ Société : Surveillance des salariés dans les entreprises : mode de recours à la vidéo-surveillance Monsieur Ulrich Gyll-Christ SAGBO, Juriste d'entreprise et Membre du Cabinet Juris Plus a été interviewé par l'équipe Orifice News. Il détaille le m...
Monde/ Application mobile: WhatsApp ne fonctionnera plus sur ces téléphones en 2020 L’application WhatsApp cessera de fonctionner sur certains smartphones d’ici quelques mois. Il s’agit des smartphones dont le système fonctionne avec ...