A LA UNEECONOMIEPOLITIQUE

Côte d’Ivoire: La Banque mondiale sur l’émergence 2020 répond à Alassane Ouattara

Le président ivoirien Alassane Ouattara a reçu le mardi 23 juillet dernier en audience Coralie Gevers, la Directrice des opérations de la Banque Mondiale pour la Côte d’Ivoire. Au menu des échanges, les perspectives de développement de la Côte d’Ivoire.

L’ancien numéro 2 du Fonds monétaire international (FMI) et l’émissaire de la BM ont passé en revue les différents indices de développement en Côte d’Ivoire de la sous-région ouest-africaine. Le locataire du palais d’Abidjan s’était fixé un cap pour l’émergence économique de la Côte d’ivoire. A quelques mois de ce délai (2020), l’état des lieux laisse un constat pourtant amer. Malgré les grands chantiers d’infrastructures et de transports ouverts par le chef d’Etat, l’institution de Bretton Woods se montre très peu satisfaisante et voit les priorités ailleurs : « Une population instruite, en bonne santé et bien nourrie rapporte davantage à l’économie que la seule construction de routes et de ponts ».

Cette interpellation de la Banque mondiale est un véritable camouflet pour le président Alassane Ouattara qui avait mis un point d’honneur à doter le pays d’infrastructures modernes en déguerpissant tous les petits commerces et autres baraques construits aux abords de la voie publique avant 2020. Dans un rapport intitulé « Au pays du cacao : comment transformer la Côte d’Ivoire », la BM avait décrié la mauvaise redistribution des ressources du pays du moment où les producteurs de cacao vivent toujours dans des conditions difficiles. Ce nouveau tacle doit attirer l’attention des autorités sur la situation.

Florentin TONAVOH

Tags
Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer