Mariage et concubinage : où est le meilleur ?

Lorsque l’on décide de s’installer en couple, hors des cadres légaux que représentent le Pacs et le mariage, difficile de connaître le droit applicable à cette union de fait. Longtemps ignoré par le droit, le concubinage est pourtant aujourd’hui reconnu et entraîne des conséquences juridiques, même s’il ne reste que peu encadré.

Une union libre, le concubinage est une union de fait, définie à l’article 515-8 du Code civil : elle suppose, selon la loi, une vie commune stable et continue entre deux personnes vivant en couple, qu’elles soient de sexe différent ou de même sexe. Aucune condition de durée n’est donc imposée, ni aucune formalité, contrairement au mariage et au Pacs. Il suffit de vivre maritalement.

C’est d’ailleurs le choix de la majorité des couples de nos jours. Pour Iris Ahoga, étudiant à l’Isma Bénin, «  mettre la bague de mariage au doit n’est pas une mode mais un acte de responsabilité. Il ne faut jamais se presser mais prendre tout son temps » pour Iris, « le plus important est de doter la femme auprès de la belle famille, on peut faire le mariage au soir de sa vie ».

La preuve du concubinage peut être rapportée par tout moyen : si les mairies acceptent de rédiger des certificats de vie commune, les concubins peuvent également prouver leur union grâce à des témoignages ou encore rédiger une attestation sur l’honneur.

Contrairement au Pacs et au mariage, le concubinage se caractérise par une totale liberté des concubins l’un envers l’autre : ils n’ont aucun devoir ni obligation spécifique l’un envers l’autre.

Ainsi, aucun devoir de fidélité n’est imposé entre les concubins, aucun devoir d’assistance et de secours ni aucune obligation de contribuer aux charges de la vie commune (c’est-à-dire aux dépenses du couple au quotidien) : les concubins s’organisent comme ils le souhaitent et si l’un d’eux prend en charge l’ensemble des dépenses, il ne pourra pas exiger de l’autre le remboursement d’une partie d’entre elles. Pour ces raisons, Paterne Vigan affirme «  refuser de faire le mariage, c’est se caché ses faiblesses »

Le mariage est une union conjugale contractuelle et/ou rituelle, à durée illimitée, déterminée ou indéterminée, reconnue et encadrée par une institution juridique ou religieuse qui en détermine les modalités.

«Les Hommes fuient souvent les dépenses du mariage, mais on peut faire un mariage avec 4 à 5 invités pour ne pas faire face aux énormes dépenses, il faut se marier dans les meilleurs conditions selon sa capacité » affirme Rosaline Semanko, une étudiante de l’Isma. De façon analogue, pour Andréa Ahollode « il faut se marier dans tous les cas »    C’est l’un des cadres établissant les structures familiales d’une société.

Florentin TONAVOH

 

Articles similaires

Bénin/ société : la CSTB lance une grève d’avertissement de 24 heures Le comité confédéral national de la CSTB s’est réuni en session extraordinaire ce jeudi 09 mai 2019. Dans leur déclaration au cours du point de presse...
Bénin/ Société : L’usine CCB d’égrenage de coton de Kandi en feu A l’instar de Cotonou, l’usine CCB d’égrenage de coton basé à l’entrée de la ville de Kandi était aussi en feu ce 1er mai 2019 mais cette fois ci dans...
L’Afrique doit créer 20 millions d’emplois par an pendant 20 ans, selon le FMI Pour doubler la création annuelle d'emplois, l'organisation internationale appelle les décideurs africains à investir notamment dans les systèmes éduc...
Bénin/ Politique : Soglo fait appel à la jeunesse d’Afrique et surtout du Bénin Nicéphore Soglo  a invité la jeunesse africaine puis celle du Bénin à davantage jouer son rôle pour l’avenir de ce pays en tant que Nation, dans une l...
Bénin – Société : des pertes en vies humaines à Parakou : deux morts dans la nuit de ce 16 avril 2019 Deux morts et de nombreux dégâts environnementaux. C’est le bilan de la pluie qui s’est abattue sur la ville de Parakou dans la nuit de ce mardi 16 av...
Bénin/ Religion : fête de l’Aid el-fitr : les musulmans appellent le peuple béninois à la culture de la paix L’école primaire publique de Zogbadjè a servi de cadre pour les fidèles musulmans de la mosquée centrale Médine II d’Agori-Plateau dans la commune d’a...