PEOPLE

Classement Forbes 2019 : le Nigérian Aliko Dangoté en tête

 

Malgré la baisse de sa fortune passant de 12,2 milliards US en 2018 à 10,3 en 2019, l’homme d’affaires Nigérian Aliko Dangoté détient toujours la palme d’or des plus fortunés d’Afrique, pendant huit années consécutives.
Le 9 janvier 2019, le célèbre magazine américain Forbes a dévoilé le classement des 20 africains les plus fortunés, avec en tête, « l’omniprésent » Aliko Dangoté. Des 23 publiés l’année dernière, il ne reste plus que 20 milliardaires à maintenir leur place dans le classement Forbes 2019 des plus fortunés d’Afrique, pour une fortune combinée de 68,7 milliards de dollars.

La grande surprise dans ce classement, c’est l’évolution fulgurante du Nigérian Mike Adenuga, fondateur de la seconde compagnie de réseau téléphonique la plus grande du Nigéria, Globacom. Multipliant ses investissements dans le secteur pétrolier (l’un des domaines de prédilection dans les affaires au Nigéria) et les télécoms, Mike Adenuga est passé d’une fortune de 5,3 milliards de dollars selon le magazine Forbes qui le classait en 5ème position en 2018, à 9,2 milliards de dollars en l’espace d’une année. Il détient également des participations dans l’Equitorial Trust Bank et la société d’exploration pétrolière Conoil.

Une performance extraordinaire qui lui permet de surclasser ses prédécesseurs Sud-Africains Nicky Oppenheimer et Johan Rupert et l’Egyptien Nassef Sawiris. L’impressionnant Aliko Dangoté a, quant à lui, maintenu sa première place malgré la baisse drastique de sa fortune. Il est passé d’un avoir de 12,2 milliards de dollars US à 10,3 milliards de dollars, « en raison d’une chute d’environ 20% de l’action de Dangote Cement, son actif le plus précieux », selon les explications du magazine américain.

Très connu en Afrique et bien au-delà, Aliko Dangoté est un véritable self-made-man qui s’est lancé avec un prêt de 2 300 euros et 3 camions dans la vente de ciment. Cette entreprise est à l’origine de sa principale société Dangote Cement, cotée à la NSE et positionnée comme la plus grosse capitalisation boursière du Nigéria. Grâce à elle, le multimilliardaire Nigérian a pris d’assaut le marché local avec plus de 9 millions de tonnes de production, et en assure la commercialisation. Aliko Dangoté a élargi ses entreprises dans l’agroalimentaire (pâtes, sel, farine, semoule), l’immobilier, le transport et la logistique, l’énergie et les mines.

Bien que les Nigérians aient dominé le classement cette année, les Sud-Africains Stephen Saad, Desmond Sacco, Christoffel Wiese et l’Egyptien Onsi Sawiris hors du classement 2018 ont vu leurs noms railler de la liste cette année à cause de la chute des variations boursières. Disparu de ce classement il y a quatre longues années, Abdulsalamad Rabiu, magnat nigérian du ciment du groupe BUA a réalisé une nette progression et est le seul à réintégrer le prestigieux club des milliardaires africains.

La troisième place est occupée par l’héritier Sud-Africain Nicky Oppenheimer, qui s’investit dans le domaine des mines et dont la richesse est évaluée à 5,1 milliards de dollars. Isabel dos Santos (Angola) et Folorunsha Alakija (Nigéria) sont les deux femmes qu’on retrouve parmi les plus riches du continent. L’Egypte et l’Afrique du Sud sont largement représentés dans cette liste avec les 5 plus riches du contient.

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer